Monter une affaire

À savoir avant de monter votre affaire à Dubaï

Il y a trois considérations majeures à prendre en compte par ceux qui envisagent de monter une affaire à Dubaï:

Monter une affaire
  1. Vous devez avoir une bonne connaissance de la région. Soyez prêts à faire des recherches approfondies du secteur dans lequel vous voulez vous implanter. Vous devez avoir un business plan viable, comprenant une étude des conditions du marché et de la concurrence ainsi que les résultats prévus. Vous devez être prêt à trouver les investissements nécessaires à partir de vos propres ressources ou par l'intermédiaire de votre banque et de préférence par des moyens autres que des demandes au niveau local, surtout si vous êtes nouveau dans la région et sans antécédents. Un plan crédible peut être susceptible d'attirer un soutien local voire même du gouvernement.
  2. La loi exige que vous ayez un partenaire local qui détienne la part majoritaire de votre entreprise et qui puisse donc contrôler l'entreprise (mais aussi la fermer, s’il en a envie ...). Le partenaire local, qu'il s'agisse d'une entreprise ou d’un particulier, n'a pas besoin de contribuer à l'investissement de démarrage ou de participer financièrement à tout. Comme avec les emplois en freelance, il existe plusieurs façons pour rémunérer son partenaire. Toutefois, l'exigence d'avoir un partenaire local est en cours d'examen dans certains États afin d'encourager les investissements étrangers.
  3. Quand votre entreprise est enregistrée, vous devez montrer au Ministère du Commerce que vous avez une somme importante d'argent à investir. La somme requise varie selon les états (c'est entre 10 000$ et 50 000$ dans la plupart des cas) et est considérée comme une garantie; vous pourriez même en retirer de l'argent en très peu de temps!

Le processus est complexe et risqué financièrement, ce qui signifie qu'avoir des bonnes connaissances locales est essentiel. Vous devez également consulter un bon avocat dès le début. Un avocat expérimenté vous guidera à travers les complexités de l'enregistrement et son aide sera vitale pour la protection de vos intérêts. Cela s'applique aussi bien pour l'ouverture d'un modeste magasin que pour celle d'une grande entreprise. Comme c'est le cas partout dans le monde, il existe des entreprises non officielles qui opèrent dans la région, mais, si quelque chose se passe mal ou que vous vous faites arnaquer, vous n'aurez aucun recours juridique.

Ne laissez pas ces avertissements vous décourager. Tout n'est pas catastrophique, et de nombreuses personnes ont développé avec succès des entreprises très rentables à Dubaï. Les nouvelles entreprises sont encouragées par les autorités et votre partenaire local pourrait être un soutien enthousiaste (ou un sérieux handicap). L'exportation et les industries manufacturières sont tout spécialement soutenues par le gouvernement, en particulier en ce qui concerne l'acquisition de terrains pour la construction d'une usine. Si vous créez une telle entreprise dans une zone de libre-échange (il existe plusieurs dans la région), vous aurez doit à des exonérations de droits d'importation et d'exportation, de taxes commerciales, de frais de construction et de propriétés, d’impôts fonciers et des restrictions sur le transfert du capital investi dans la zone.

Une alternative à la création d'une entreprise est le rachat d’une entreprise en exploitation, ce qui est plus simple puisque cela n'implique pas d'héberger du capital ou d'obtenir un sponsor et s'enregistrer. Tout ce que vous avez à faire est de trouver un prix et transférer la possession de l'affaire.
La chambre de commerce locale peut vous conseiller sur les start-up et elle aime trier les nouveaux arrivants potentiellement rentables sur le volet. Gagner la confiance et le soutien d'une chambre de commerce vous aidera beaucoup. Les coordonnées sont les suivantes:

  • Chambre de Commerce et d'Industrie de Dubaï, PO Box 1457, UAE
    (Tel. 971-4-221 181)
  • Fédération des Chambres de Commerce et d'Industrie des EAU, PO Box 8886, Dubaï, UAE (Tel. 971-4-212 977)

En faisant affaires avec des Arabes, vous allez probablement rencontrer quelques négociations difficiles mais polies et vous rendre compte qu'ils sont experts pour cela. Vous devez être totalement confiant sur le contenu de votre accord contractuel. S’il y a des lacunes, les Arabes sont brillants pour les trouver et les exploiter. Néanmoins, dans la grande majorité des cas, les hommes d'affaires arabes respectent entièrement leurs obligations. Vous verrez que faire affaire avec eux est susceptible d'être une expérience agréable et conviviale, et la confiance qui s'établira de chaque côté sera de longue durée.

Par ailleurs, les Arabes disent rarement directement "non" à une proposition donc vous devez les écouter et les observer attentivement. Si la réponse est «Laissez-le avec moi» ou «Je vais y réfléchir», il y a de bonnes chances que le projet n'aille nulle part.

Les gains potentiels quand vous démarrez et exploitez votre propre entreprise sont bons, mais mieux vaut ne pas être trop timide! Vous devez vous rappeler que vous n'êtes pas un citoyen du pays et que, lorsque vient le temps de quitter et de vendre vos intérêts, votre partenaire a le temps de son côté, alors que cela pourrait ne pas être vote cas.

Enregistrement d'Entreprises & Obligations Légales

Le droit des sociétés à Dubaï est similaire à celui des pays occidentaux: les entreprises peuvent être gérées comme des sociétés à responsabilité limitée, des sociétés privées ou autres. La création ou le rachat d'une entreprise peut être assez complexe et vous devriez obtenir des conseils juridiques locaux ainsi que des conseils sur les formalités d'enregistrement. En tant qu'étranger, vous êtes susceptible de faire appel à une entreprise de droit du risque occidentale/arabe. Au moment de choisir, demander l'avis de l'Arab-British Chamber of Commerce, du DTI, de la Middle East Association et de la section commerciale de votre ambassade.

Les expatriés occidentaux sont généralement bien qualifiés - de toutes façon, ils ne trouvent pas de travail s’ils ne le sont pas - et ces qualifications sont soigneusement vérifiées par l'organisme émetteur, indépendamment du lieu où ils ont été obtenus. Les expatriés occidentaux ont donc tendance à occuper des postes de direction, avec les salaires et les avantages qui vont avec. Les travailleurs du Sud-est asiatique et du sous-continent indien occupent généralement des emplois subalternes, peu qualifiés ou des emplois semi-qualifiés et rémunérés en conséquence.

Même pour ceux qui ont des qualifications professionnelles et autant d'expérience qu'un occidental, les probabilités qu'ils bénéficient d'avantages similaires sont faibles, puisque la rémunération des travailleurs étrangers est liée à ce qu'ils pourraient gagner dans leur pays d'origine Elle est donc toujours plus élevé pour les Occidentaux. Toutefois, cette situation commence à changer, en particulier dans le domaine de la technologie.

Un sponsor ou un employeur puissant est un vrai atout avec l'administration et observer ses techniques de négociation peut être une expérience très enrichissante. Les autorités sont généralement utiles et ne sont généralement pas difficile à moins qu’elles aient de bonnes raisons. Votre vie professionnelle dans la région sera plus facile si vous êtes poli et patient. Souriez et demandez des «conseils»: demander conseil montre le respect qu'on a pour la personne à qui l'on demande et vous trouverez généralement que les Arabes sont amicaux et serviables. Notez que le recrutement de personnel étranger coute en général très cher aux les employeurs puisqu'il inclue en général des honoraires de conseil en recrutement, des frais juridiques et les coûts du voyage. En conséquence, peu d'employeurs prennent des risques avec leurs investissements en traitant mal leurs employés et la grande majorité des expatriés prospèrent à Dubaï pendant de nombreuses années.

  1. Vous devez avoir une bonne connaissance de la région. Soyez prêts à faire des recherches approfondies du secteur dans lequel vous voulez vous implanter. Vous devez avoir un business plan viable, comprenant une étude des conditions du marché et de la concurrence ainsi que les résultats prévus. Vous devez être prêt à trouver les investissements nécessaires à partir de vos propres ressources ou par l'intermédiaire de votre banque et de préférence par des moyens autres que des demandes au niveau local, surtout si vous êtes nouveau dans la région et sans antécédents. Un plan crédible peut être susceptible d'attirer un soutien local voire même du gouvernement.
  2. La loi exige que vous ayez un partenaire local qui détienne la part majoritaire de votre entreprise et qui puisse donc contrôler l'entreprise (mais aussi la fermer, s’il en a envie ...). Le partenaire local, qu'il s'agisse d'une entreprise ou d’un particulier, n'a pas besoin de contribuer à l'investissement de démarrage ou de participer financièrement à tout. Comme avec les emplois en freelance, il existe plusieurs façons pour rémunérer son partenaire. Toutefois, l'exigence d'avoir un partenaire local est en cours d'examen dans certains États afin d'encourager les investissements étrangers.
  3. Quand votre entreprise est enregistrée, vous devez montrer au Ministère du Commerce que vous avez une somme importante d'argent à investir. La somme requise varie selon les états (c'est entre 10 000$ et 50 000$ dans la plupart des cas) et est considérée comme une garantie; vous pourriez même en retirer de l'argent en très peu de temps!

Le processus est complexe et risqué financièrement, ce qui signifie qu'avoir des bonnes connaissances locales est essentiel. Vous devez également consulter un bon avocat dès le début. Un avocat expérimenté vous guidera à travers les complexités de l'enregistrement et son aide sera vitale pour la protection de vos intérêts. Cela s'applique aussi bien pour l'ouverture d'un modeste magasin que pour celle d'une grande entreprise. Comme c'est le cas partout dans le monde, il existe des entreprises non officielles qui opèrent dans la région, mais, si quelque chose se passe mal ou que vous vous faites arnaquer, vous n'aurez aucun recours juridique.

Ne laissez pas ces avertissements vous décourager. Tout n'est pas catastrophique, et de nombreuses personnes ont développé avec succès des entreprises très rentables à Dubaï. Les nouvelles entreprises sont encouragées par les autorités et votre partenaire local pourrait être un soutien enthousiaste (ou un sérieux handicap). L'exportation et les industries manufacturières sont tout spécialement soutenues par le gouvernement, en particulier en ce qui concerne l'acquisition de terrains pour la construction d'une usine. Si vous créez une telle entreprise dans une zone de libre-échange (il existe plusieurs dans la région), vous aurez doit à des exonérations de droits d'importation et d'exportation, de taxes commerciales, de frais de construction et de propriétés, d’impôts fonciers et des restrictions sur le transfert du capital investi dans la zone.

Une alternative à la création d'une entreprise est le rachat d’une entreprise en exploitation, ce qui est plus simple puisque cela n'implique pas d'héberger du capital ou d'obtenir un sponsor et s'enregistrer. Tout ce que vous avez à faire est de trouver un prix et transférer la possession de l'affaire.
La chambre de commerce locale peut vous conseiller sur les start-up et elle aime trier les nouveaux arrivants potentiellement rentables sur le volet. Gagner la confiance et le soutien d'une chambre de commerce vous aidera beaucoup. Les coordonnées sont les suivantes:

  • Chambre de Commerce et d'Industrie de Dubaï, PO Box 1457, UAE
    (Tel. 971-4-221 181)
  • Fédération des Chambres de Commerce et d'Industrie des EAU, PO Box 8886, Dubaï, UAE (Tel. 971-4-212 977)

En faisant affaires avec des Arabes, vous allez probablement rencontrer quelques négociations difficiles mais polies et vous rendre compte qu'ils sont experts pour cela. Vous devez être totalement confiant sur le contenu de votre accord contractuel. S’il y a des lacunes, les Arabes sont brillants pour les trouver et les exploiter. Néanmoins, dans la grande majorité des cas, les hommes d'affaires arabes respectent entièrement leurs obligations. Vous verrez que faire affaire avec eux est susceptible d'être une expérience agréable et conviviale, et la confiance qui s'établira de chaque côté sera de longue durée.

Par ailleurs, les Arabes disent rarement directement "non" à une proposition donc vous devez les écouter et les observer attentivement. Si la réponse est «Laissez-le avec moi» ou «Je vais y réfléchir», il y a de bonnes chances que le projet n'aille nulle part.

Les gains potentiels quand vous démarrez et exploitez votre propre entreprise sont bons, mais mieux vaut ne pas être trop timide! Vous devez vous rappeler que vous n'êtes pas un citoyen du pays et que, lorsque vient le temps de quitter et de vendre vos intérêts, votre partenaire a le temps de son côté, alors que cela pourrait ne pas être vote cas.

Enregistrement d'Entreprises & Obligations Légales

Le droit des sociétés à Dubaï est similaire à celui des pays occidentaux: les entreprises peuvent être gérées comme des sociétés à responsabilité limitée, des sociétés privées ou autres. La création ou le rachat d'une entreprise peut être assez complexe et vous devriez obtenir des conseils juridiques locaux ainsi que des conseils sur les formalités d'enregistrement. En tant qu'étranger, vous êtes susceptible de faire appel à une entreprise de droit du risque occidentale/arabe. Au moment de choisir, demander l'avis de l'Arab-British Chamber of Commerce, du DTI, de la Middle East Association et de la section commerciale de votre ambassade.

Les expatriés occidentaux sont généralement bien qualifiés - de toutes façon, ils ne trouvent pas de travail s’ils ne le sont pas - et ces qualifications sont soigneusement vérifiées par l'organisme émetteur, indépendamment du lieu où ils ont été obtenus. Les expatriés occidentaux ont donc tendance à occuper des postes de direction, avec les salaires et les avantages qui vont avec. Les travailleurs du Sud-est asiatique et du sous-continent indien occupent généralement des emplois subalternes, peu qualifiés ou des emplois semi-qualifiés et rémunérés en conséquence.

Même pour ceux qui ont des qualifications professionnelles et autant d'expérience qu'un occidental, les probabilités qu'ils bénéficient d'avantages similaires sont faibles, puisque la rémunération des travailleurs étrangers est liée à ce qu'ils pourraient gagner dans leur pays d'origine Elle est donc toujours plus élevé pour les Occidentaux. Toutefois, cette situation commence à changer, en particulier dans le domaine de la technologie.

Un sponsor ou un employeur puissant est un vrai atout avec l'administration et observer ses techniques de négociation peut être une expérience très enrichissante. Les autorités sont généralement utiles et ne sont généralement pas difficile à moins qu’elles aient de bonnes raisons. Votre vie professionnelle dans la région sera plus facile si vous êtes poli et patient. Souriez et demandez des «conseils»: demander conseil montre le respect qu'on a pour la personne à qui l'on demande et vous trouverez généralement que les Arabes sont amicaux et serviables. Notez que le recrutement de personnel étranger coute en général très cher aux les employeurs puisqu'il inclue en général des honoraires de conseil en recrutement, des frais juridiques et les coûts du voyage. En conséquence, peu d'employeurs prennent des risques avec leurs investissements en traitant mal leurs employés et la grande majorité des expatriés prospèrent à Dubaï pendant de nombreuses années.

Est-ce que cet article vous avez aidé?

Avez-vous des commentaires, suggestions ou des questions, sur ce sujet? Demandez-les ici: