École privée ou publique?

Comment faire le bon choix

Notez que dans beaucoup de cas, les écoles publiques ne sont pas une option et que la vaste majorité des expatriés non-arabes envoient leurs enfants dans une école privée.

École privée ou publique?
  • Si vous n'êtes pas musulman, vous pouvez ne pas avoir accès aux écoles publiques. Même si vous l'êtes, les enfants émiratis et les enfants d'expatriés arabes auront tendance à être prioritaire sur les autres expatriés étrangers, et les places peuvent se faire rares.
  • Combien de temps envisagez-vous de rester dans la région? Si vous ne savez pas, supposez que ce sera pour deux ans et optez plutôt pour une école privée. Si vous pensez être dans la région pour beaucoup d'années, vous pouvez envisager une école publique pour que votre enfant découvre la culture locale, bien que très peu d'expatriés envoient leurs enfants dans des écoles privées, même dans ce cas.
  • Est ce que les différences culturelles vont poser problème? En envoyant votre enfant dans une école publique, vous l'éloignerez beaucoup de la communauté des expatriés.
  • Qu'en est-il de la religion? L'islam est très présent dans la vie des habitants des pays arabes et de la pression peut être exercé sur votre enfant pour qu'il se convertisse. Les musulmans croient que toute personne naît musulmane mais que certaines personnes s'éloignent de la ‘réalité’ par la suite.
    Si vos perspectives de travail laissent entrevoir un avenir à long terme pour vous et votre famille à Dubaï, vous pourrez considérer l'intégration de votre enfant dans la communauté locale comme une chose importance. Un changement futur pour l'enseignement privé pourrait toutefois s'avérer difficile et freiner le développement de votre enfant.
  • Notez également que la naturalisation et la citoyenneté sont très rarement accordées aux étrangers, même sur le long terme donc votre enfant ne sera jamais vraiment assimilé complètement dans la culture locale.
  • Un obstacle évident est l'utilisation de l'arabe dans les écoles publiques. Le programme est entièrement en arabe (l'anglais n'est enseigné que comme une langue étrangère), bien que pour les enfants très jeunes, cela n'est pas un problème puisqu'ils peuvent s'adapter facilement.
  • Serez-vous capable d'aider votre enfant pour ses devoirs, en particulier par rapport à la barrière de la langue?
  • Est ce qu'il y a des tutorats spéciaux ou supplémentaires en arabe?
  • Quels sont les horaires des écoles? Sont-ils similaires à vos heures de travail? Est ce que leurs vacances correspondent aux votre?
  • Voulez-vous que votre enfant aille dans une école mixte ou non-mixte? Dans le système éducatif arabe public, les écoles ne sont pas mixtes, alors que la plupart des écoles privées le sont.
  • Vous devriez aussi considérer les avantages et les désavantages des écoles privées dans le Golfe. Si vous décidez de mettre votre enfant dans une école publique, vous devez aller au bureau du Ministère de l'Éducation pour avoir des informations sur la disponibilité, les qualifications et les procédures à suivre.
  • Si vous n'êtes pas musulman, vous pouvez ne pas avoir accès aux écoles publiques. Même si vous l'êtes, les enfants émiratis et les enfants d'expatriés arabes auront tendance à être prioritaire sur les autres expatriés étrangers, et les places peuvent se faire rares.
  • Combien de temps envisagez-vous de rester dans la région? Si vous ne savez pas, supposez que ce sera pour deux ans et optez plutôt pour une école privée. Si vous pensez être dans la région pour beaucoup d'années, vous pouvez envisager une école publique pour que votre enfant découvre la culture locale, bien que très peu d'expatriés envoient leurs enfants dans des écoles privées, même dans ce cas.
  • Est ce que les différences culturelles vont poser problème? En envoyant votre enfant dans une école publique, vous l'éloignerez beaucoup de la communauté des expatriés.
  • Qu'en est-il de la religion? L'islam est très présent dans la vie des habitants des pays arabes et de la pression peut être exercé sur votre enfant pour qu'il se convertisse. Les musulmans croient que toute personne naît musulmane mais que certaines personnes s'éloignent de la ‘réalité’ par la suite.
    Si vos perspectives de travail laissent entrevoir un avenir à long terme pour vous et votre famille à Dubaï, vous pourrez considérer l'intégration de votre enfant dans la communauté locale comme une chose importance. Un changement futur pour l'enseignement privé pourrait toutefois s'avérer difficile et freiner le développement de votre enfant.
  • Notez également que la naturalisation et la citoyenneté sont très rarement accordées aux étrangers, même sur le long terme donc votre enfant ne sera jamais vraiment assimilé complètement dans la culture locale.
  • Un obstacle évident est l'utilisation de l'arabe dans les écoles publiques. Le programme est entièrement en arabe (l'anglais n'est enseigné que comme une langue étrangère), bien que pour les enfants très jeunes, cela n'est pas un problème puisqu'ils peuvent s'adapter facilement.
  • Serez-vous capable d'aider votre enfant pour ses devoirs, en particulier par rapport à la barrière de la langue?
  • Est ce qu'il y a des tutorats spéciaux ou supplémentaires en arabe?
  • Quels sont les horaires des écoles? Sont-ils similaires à vos heures de travail? Est ce que leurs vacances correspondent aux votre?
  • Voulez-vous que votre enfant aille dans une école mixte ou non-mixte? Dans le système éducatif arabe public, les écoles ne sont pas mixtes, alors que la plupart des écoles privées le sont.
  • Vous devriez aussi considérer les avantages et les désavantages des écoles privées dans le Golfe. Si vous décidez de mettre votre enfant dans une école publique, vous devez aller au bureau du Ministère de l'Éducation pour avoir des informations sur la disponibilité, les qualifications et les procédures à suivre.

Est-ce que cet article vous avez aidé?

Avez-vous des commentaires, suggestions ou des questions, sur ce sujet? Demandez-les ici: