Introduction

Les écoles à Dubaï

L'éducation joue un rôle primordial dans les programmes de développement de Dubaï. Le gouvernement a rapidement compris l'importance d'améliorer les infrastructures de l'éducation.

Introduction

Cela ne signifie pas que l'éducation était inexistante à Dubaï auparavant mais les ressources étaient très limitées. A cause du désir de maintient le statu quo, l'éducation était seulement basique et seuls les élèves les plus brillants poursuivaient leurs études à l'université, et seulement si leurs familles pouvaient se le permettre.

L'arrivée massive d'étrangers dans cette région autrefois isolée a mis en avant la nécessité de «rattraper» le retard de l'éducation. Le gouvernement de Dubaï a réalisé qu'il y avait un besoin de jeunes diplômés compétents pour assurer l'avenir de Dubaï, afin que les fonctions de bases dans le gouvernement ne finissent pas par être occupées que par des expatriés. De grands projets de construction d'écoles et d'universités ont été mis en place et continuent encore à ce jour, et les normes de l'éducation ont été améliorées significativement. Les étudiants arabes vont désormais étudier dans certaines des universités les plus prestigieuses du monde, en particulier au Royaume-Uni et aux États-Unis, où leurs compétences sont égales à celles de leurs homologues d'autres pays.

Il existe un large choix d'écoles à Dubaï, bien que les écoles publiques (c.à.d. financées par le gouvernement) ne soient généralement pas une option pour les enfants étrangers. Celles-ci sont fréquentées par les Arabes locaux et expatriés, qui partagent la même culture, la même langue et la même religion. Le secteur privé fournit pour la communauté d'expatriés des écoles qui sont généralement d'un niveau raisonnable, surtout pour l'enseignement primaire. Cependant, pour le secondaire, il est parfois préférable pour un enfant d'étudier dans son pays d'origine. Le ministère de l'Éducation contrôle les normes des écoles publiques et a une certaine influence sur la création, la légitimité et le fonctionnement de celles du secteur privé, stipulant, dans certains cas, que les heures et les jours d'école doivent correspondre à celles des écoles publiques.

L'une des décisions clé pour des expatriés avec des enfants en âge d'être scolarisé (en particulier ceux qui ont l'âge d'aller au secondaire) est de choisir d'envoyer ou non ses enfants dans un internat dans leur pays d'origine et si oui, à quel âge? Avant tout, voulez vous vraiment être séparé de votre enfant pendant des mois? Pensez-vous qu'il est important que vos enfants soient élevés et exposés à leur culture et leur environnement national en étant éduqués à la maison? D'autre part, Dubaï a un environnement merveilleux pour les enfants, étant sûr et propre, avec de nombreuses possibilités de faire des exercices et du sports, et avec le soleil, la mer et de belles plages. Êtes-vous sûr de vouloir les priver de tout ça en les envoyant dans un pensionnat situé dans un pays sans tous ces avantages? Essayer d'obtenir des conseils de la part d'autres expatriés qui ont déjà dût prendre ces décisions difficiles.

Quand vous décidez quel type d'éducation correspond le mieux aux besoins de votre enfant, vous devriez également vous poser les questions suivantes:

  • Est ce que le système éducatif de Dubaï et ses examens sont reconnu dans votre pays et/ou dans le pays ou votre enfant compte étudier ou travailler par la suite?
  • Quand votre enfant rentrera dans votre pays natal, aura-t-il du retard ou de l'avance au niveau éducatif comparé aux autres enfants du même âge?
  • Quel est le cursus scolaire de l'école que vous souhaitez choisir?

Cela ne signifie pas que l'éducation était inexistante à Dubaï auparavant mais les ressources étaient très limitées. A cause du désir de maintient le statu quo, l'éducation était seulement basique et seuls les élèves les plus brillants poursuivaient leurs études à l'université, et seulement si leurs familles pouvaient se le permettre.

L'arrivée massive d'étrangers dans cette région autrefois isolée a mis en avant la nécessité de «rattraper» le retard de l'éducation. Le gouvernement de Dubaï a réalisé qu'il y avait un besoin de jeunes diplômés compétents pour assurer l'avenir de Dubaï, afin que les fonctions de bases dans le gouvernement ne finissent pas par être occupées que par des expatriés. De grands projets de construction d'écoles et d'universités ont été mis en place et continuent encore à ce jour, et les normes de l'éducation ont été améliorées significativement. Les étudiants arabes vont désormais étudier dans certaines des universités les plus prestigieuses du monde, en particulier au Royaume-Uni et aux États-Unis, où leurs compétences sont égales à celles de leurs homologues d'autres pays.

Il existe un large choix d'écoles à Dubaï, bien que les écoles publiques (c.à.d. financées par le gouvernement) ne soient généralement pas une option pour les enfants étrangers. Celles-ci sont fréquentées par les Arabes locaux et expatriés, qui partagent la même culture, la même langue et la même religion. Le secteur privé fournit pour la communauté d'expatriés des écoles qui sont généralement d'un niveau raisonnable, surtout pour l'enseignement primaire. Cependant, pour le secondaire, il est parfois préférable pour un enfant d'étudier dans son pays d'origine. Le ministère de l'Éducation contrôle les normes des écoles publiques et a une certaine influence sur la création, la légitimité et le fonctionnement de celles du secteur privé, stipulant, dans certains cas, que les heures et les jours d'école doivent correspondre à celles des écoles publiques.

L'une des décisions clé pour des expatriés avec des enfants en âge d'être scolarisé (en particulier ceux qui ont l'âge d'aller au secondaire) est de choisir d'envoyer ou non ses enfants dans un internat dans leur pays d'origine et si oui, à quel âge? Avant tout, voulez vous vraiment être séparé de votre enfant pendant des mois? Pensez-vous qu'il est important que vos enfants soient élevés et exposés à leur culture et leur environnement national en étant éduqués à la maison? D'autre part, Dubaï a un environnement merveilleux pour les enfants, étant sûr et propre, avec de nombreuses possibilités de faire des exercices et du sports, et avec le soleil, la mer et de belles plages. Êtes-vous sûr de vouloir les priver de tout ça en les envoyant dans un pensionnat situé dans un pays sans tous ces avantages? Essayer d'obtenir des conseils de la part d'autres expatriés qui ont déjà dût prendre ces décisions difficiles.

Quand vous décidez quel type d'éducation correspond le mieux aux besoins de votre enfant, vous devriez également vous poser les questions suivantes:

  • Est ce que le système éducatif de Dubaï et ses examens sont reconnu dans votre pays et/ou dans le pays ou votre enfant compte étudier ou travailler par la suite?
  • Quand votre enfant rentrera dans votre pays natal, aura-t-il du retard ou de l'avance au niveau éducatif comparé aux autres enfants du même âge?
  • Quel est le cursus scolaire de l'école que vous souhaitez choisir?

Est-ce que cet article vous avez aidé?

Avez-vous des commentaires, suggestions ou des questions, sur ce sujet? Demandez-les ici: